Publication

 

Nous signalons la parution de l’ouvrage de Laurent Wirth, La possibilité du pire : Face à la guerre, 1914, 1939, 2022…, L’Harmattan, Paris, 2024

Résumé :
24 février 2022  : pour la première fois depuis 1945, une guerre interétatique de haute intensité a éclaté en Europe, provoquant la sidération des Européens qui pensaient que cela n’était plus possible sur leur continent. Pourtant les signes précurseurs ne manquaient pas.
Comme pour les guerres déclenchées en 1914 et en 1939, on peut parler, avec le recul, d’une marche fatale à la guerre dans les années qui l’ont précédée. Mais il faut prendre en compte aussi le ressenti de ceux qui ont vécu son irruption soudaine.
Quelle est la part respective de la fatalité et de la sidération dans la perception collective du surgissement des deux guerres mondiales et, peut-être, d’une troisième dont nous vivrions les sinistres prémices  ? Le titre de la pièce de Calderón, Le pire n’est pas toujours certain, ne doit pas nous faire oublier qu’il est toujours possible.

Laurent Wirth est agrégé et docteur en histoire, il a enseigné en classes préparatoires aux grandes écoles à Limoges, Toulouse et Henri IV à Paris ainsi qu’à Sciences-Po. Il a été doyen du groupe histoire et géographie de l’inspection générale de l’éducation générale et il est actuellement inspecteur général honoraire.

 



Citer ce billet
Laurent Capdetrey (2024, 17 avril). Publication. Guerres Espaces Représentations. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w88v

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search